Cl'eo, Veille technologique Transports et Mobilité
Jacques Lacambre - Pôle Mov'eo

"Participer à un projet européen peut être générateur d'opportunités et n'est pas plus complexe que de s'impliquer dans un projet national pour une PME" L'automobile est un produit passionnant, intégrateur et le plus complexe de la grande consommation. C'est un mix entre ergonomie et conception de systèmes complexes, mécanique, thermodynamique, électronique... Sans parler des fortes évolutions et des améliorations constantes, notamment en termes de sécurité.
Jacques Lacambre a passé sa carrière chez Renault, de la direction des études à la direction de l'ingénierie (recherche, avant projets, synthèse véhicule).
En 2006, il devient le premier président du pôle Mov'eo et participe à sa création et à sa mise en place. L'occasion pour lui de découvrir l'univers de la recherche et des financements publics nationaux et européens.

A partir de 2009, le pôle décide de mettre en place des coopérations européennes. Cela s'est-il fait facilement ?

En fait, cela soulève surtout une interrogation : sur le plan européen, les pôles n'ont pas de rôle bien défini, et notamment la labellisation de projets européens n'est pas nécessaire. Quelle est alors la place des pôles et des clusters ? Il est important de se créer un rôle à valeur ajoutée notamment par la construction d'un maillage fort et de réseaux étendus.
Les premiers pas du pôle dans ce sens ont été de participer au projet de Knowledge and Innovation Community (KIC) dans l'appel de l'EIT fin 2009. L'idée est de s'appuyer sur des clusters, dans une thématique précise, et de créer des réseaux de pôles locaux à un niveau européen. Finalement le projet auquel nous participions n'a pas été retenu cette année-là, mais une démarche européenne sérieuse, avec de nombreux contacts, a été engagée. Le prochain appel est prévu pour 2014 et Mov'eo s'y prépare.
Mi-2011, le projet SAGE dans lequel Mov'eo est partenaire est retenu dans l'appel Regions of Knowledge.

Le projet SAGE, "Safe and green road vehicles" ?

Le projet couvre les domaines de l'automobile et le transport routier, avec un double volet : développer les coopérations entre les clusters régionaux, et soutenir la création ou le renforcement d'un cluster dans les nouveaux pays membres. SAGE regroupe un consortium de 11 partenaires qui représentent 5 clusters européens :
- la région de Göteborg en Suède (Region Västra Götaland, Chalmers University of Technology, Volvo Technology) ;
- la région de Ratisbonne en Allemagne (City of Regensburg, Rebensburg University of Applied Sciences, Continental Automotive) ;
- la région de Turin en Italie (Politecnico di Torino, Centro Ricerche Fiat, Piedmont Region) ;
- la région de Varsovie en Pologne (Warsaw University of Technology) ;
- et la région de Paris-Normandie en France (Mov'eo).

Les 18 premiers mois du projet consistent en la réalisation d'un état des lieux, une analyse stratégique qui mettra en exergue les forces et les faiblesses de chaque cluster. Un plan d'actions sera alors établi, avec un volet développement régional et un volet développement relationnel (par exemple, échanges de bonnes pratiques des uns et des autres).
La deuxième partie du projet consiste à "préparer le terrain" et mettre en place les démarches nécessaires à la réalisation des plans d'actions. En effet, le déploiement des actions sera long et sans doute difficile (prendre en compte les spécificités locales, les points communs...) et nécessitera une certaine mise à niveau.

On constate cependant une bonne collaboration entre les partenaires même si les interlocuteurs évoluent dans des univers très différents. Les modes d'intervention de chacun, les backgrounds, les personnalités et les méthodologies de travail diffèrent... Il faut s'adapter !
A ce jour, l'état des lieux est terminé. Le travail sur le plan d'actions à commencé.

La crise a-t-elle un effet ?

Malheureusement oui. Surtout en termes de disponibilités des personnes. On pense que le plan d'actions en sera indirectement impacté. A contrario, des opportunités de développement se font jour dans d'autres pays d'Europe (par exemple en Pologne).

Des opportunités pour les PME ?

La participation aux projets européens est possible pour les PME (contrairement aux idées reçues, ce n'est pas plus complexe que de s'impliquer dans un projet national) et peut être génératrice d'opportunités. Par contre, la mise en concurrence est plus dure ; le pôle peut être un bon accompagnateur dans cette démarche.

Est-ce que vous faites de la veille ?

La veille est très importante, mais malheureusement une bonne veille représente un coût important et demande du temps. A minima, il faut utiliser les clusters et faire du networking le plus souvent possible.

Avez-vous un message pour nos PME ?

Le pôle est un lieu avec un bon potentiel pour les PME, pour rencontrer des personnes qui ont les mêmes préoccupations mais aussi des personnes qui peuvent vous apporter une vision différente.
Impliquez-vous ! Utilisez le pôle comme un outil de business développement !

Retour liste
Symposium & Expo EVS32 : les pôles exposent ensemble

L'édition 2019 de cet événement international sur les véhicules électriques se déroulera à Lyon du 19 au 22 mai 2019.

Les pôles auto seront présents sur l'espace Clusters aux côtés d'adhérents pour présenter leurs innovations : Institut VEDECOM, Gaussin Manugistique, ID4Cable (Delta Composants, Bretagne Ateliers, Sarr, Techno MAP) et TYGA.

N'hésitez pas à nous rendre visite !

Liens partenaires
© Pôle Mov'eo • Conditions générales d'utilisation